CHILI : La Junta (Cochamó)

Normalement une journée d’anniversaire c’est fait pour glander, regarder sa boite mail se garnir – ou non – de messages puis faire un gros repas en famille. Normalement. On décide la veille de partir faire une grosse randonnée du côté de La Junta, à côté de la petite bourgade de Cochamó. Tout le monde en parle comme le « Yosemite » chilien, un endroit sublime, spot de grimpeurs, qu’il ne faut rater sous aucun prétexte. On se renseigne sur l’ascension : il faut compter environ 6h pour atteindre le refuge où l’on nous attendra avec un bon repas chaud. Ajouter à cela une bonne heure et demi de voiture (à peu près 100 bornes) pour se rendre au début de la rando. On part donc tôt le matin (10h). Par un concours de circonstances, après 2km à faire du stop on se rend compte qu’on a oublié la bouffe du midi à l’auberge. On fait demi tour chercher les vivres et on en profite pour filer faire des courses parce qu’on était parti quasi sans eau (oui oui).

Photo_compress-87Nono fait du stop / dimanche 21 décembre

On se remet à faire du stop sous le coup des 11h30, plutôt sereins.
On galère bien, on attend 2 bonnes heures avant d’avoir notre premier stop qui nous avance d’une dizaine de kilomètres.

Nous à l’arrière d’un pick-up / dimanche 21 décembre

S’en suivent 3 autres stop, avec beaucoup de marche entre chaque, et une petite portion cheveux au vent à l’arrière d’un pickup.

Photo_compress-90Pick-up qui aurait eu du mal à nous prendre en stop / dimanche 21 décembre

On arrive en bas de la rando à 16h30. 16h30+6h=22h30. Le soleil se couche vers 21h15, okay on y va et on va même prendre quelques photos vu qu’on est large.

Photo_compress-91Dodo pose / dimanche 21 décembre

Heureusement qu’un pick-up nous prend en stop sur la première portion qui est un long chemin avant d’arriver au début du sentier. On arrive au début du sentier à 17h15, il y en a pour plus de 4h de montée, nous voilà revenu dans des délais confortables. Le premier tronçon de la ballade s’appelle la forêt de la pluie et les premiers kilomètres laissent sans voix.

Pont artisanal / dimanche 21 décembre

C’est un mélange d’Avatar, du Seigneur des Anneaux et de Princesse Mononoké. Très tropical, très humide, très dense. On a du mal à retranscrire ces sensations sur les photos, la luminosité est basse dans la forêt.

Premiers massifs et Dodo se sentant bien petit / dimanche 21 décembre

Au bout d’une heure à s’émerveiller, on commence tout doucement à rouspéter contre toute cette eau au sol qui nous force à faire les acrobates tous les 200m. Arnaud trempe même la chaussure dans la rivière.

Photo_compress-96Aperçu de la rando et des tranchées d’eau / dimanche 21 décembre

Au bout de 2h30 de marche on se rend petit à petit compte que la forêt de la pluie, ce n’est pas simplement le premier tronçon mais bien l’ensemble de la randonnée. On en a marre, on fatigue et on sombre tout doucement dans la folie. Au bout de 3h30, la folie bat son plein, on fait des imitations d’oiseaux, des cris et on insulte tous les objets inanimés autour de nous.

Photo_compress-95Dodo fait l’oiseau / dimanche 21 décembre

Finalement au bout de 4h15 de marche, on aperçoit la fin du tunnel, on joue avec un chariot qui traverse la rivière.

Photo_compress-98Chariot utilisé pour traverser la rivière / dimanche 21 décembre

La luminosité est maintenant l’équivalent de deux bougies misent dans un pot transparent peint en rouge vif par les soins d’un enfant. On voit que dalle. Les pieds et les jambes commencent à être biens lourds et se désynchronisent au fur et à mesure que la ballade avance, manquant de peu de nous faire tomber. Finalement on croise le camping puis un nouveau chariot/tyrolienne pour la dernière traversée avant le refuge. On croise un américain qui fait de la grimpe dans le coin. Il nous emmène jusqu’au refuge et on se fait la réflexion qu’on est incapable de dire si on parle espagnol ou anglais avec lui.
La journée s’achève par le diner, avec une petite bouteille de vin pour fêter les 25 ans d’une moitié du duo. Il est plus de 22h, on a les jambes et le dos en sale état. Mais qu’est-ce qu’on est bien. Une journée d’anniversaire qui se termine bien mieux qu’elle n’avait commencé.

Photo_compress-99Repas d’anniversaire / dimanche 21 décembre

Photo_compress-101Refuge Cochamo / lundi 22 décembre

Photo_compress-100Intérieur du refuge Cochamo / lundi 22 décembre

Le lendemain on profite du beau temps pour partir voir une cascade et faire des photos des lieux. C’est vraiment magnifique. On croise Shawn au refuge, un américain qu’on avait croisé aux chutes de Petrohué. Il nous dit qu’il est monté ici à cheval et que l’animal l’a propulsé dans la rivière. Il a perdu ses deux chaussures. Il se trimballe en sandales et toutes ses affaires sont trempées. On s’en est pas si mal sorti au final.

Photo_compress-102Nouvelle traversée en chariot de la rivière / lundi 22 décembre

Une des nombreuses cascades de La Junta / lundi 22 décembre

Photo_compress-105Photo_compress-103Massifs de la Junta / lundi 22 décembre

On profite un dernier instant du paysage pour manger un bout avant d’amorcer notre redescente.

Photo_compress-110Pause déjeuner / lundi 22 décembre

On attend Shawn dans la descente. Il nous parle avec nostalgie de ses chaussures 100% imperméables restées dans le fond de la rivière. On parle d’Alexandre le Grand, de séries, de films. Le retour passe bien plus rapidement que l’aller. On est pris en stop dès le bas de la ballade par un chilien qui nous pose à l’arrêt de bus de Cochamó.
Le bus passe dans un peu de temps, on en profite pour partir voir l’église de la ville et manger des completos (un hot dog avec de l’avocat, de la tomate et beaucoup de mayonnaise, une belle invention). On monte tout en haut du clocher et on sonne la cloche comme des gamins.

Photo_compress-111Shawn / lundi 22 décembre

Photo_compress-113Église de Cochamó / lundi 22 décembre

Photo_compress-112Shawn dans le clocher de l’église de Cochamó / lundi 22 décembre

Le bus arrive et on dort quasi tout le long jusqu’à Puerto Varas. Le lendemain on part sur l’île de Chiloé. En attendant on va glander un peu.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: