CHILI : Valparaíso

Il n’y a pas à tortiller, depuis qu’on est arrivé on a été traité comme des princes.
En excellent connaisseur de l’histoire du Chili, l’oncle de Dorian nous a fait visiter Santiago comme un vrai guide, et nous a accueilli chez lui avec un sens de l’accueil rarement vu. C’est donc avec entrain que l’on a accepté sa proposition de partir découvrir les côtes chiliennes et la ville de Valparaíso, située à 1h30 de voiture. Ajoutez à cela le plaisir malsain qui consiste à aller à la plage quand les températures en France ne dépassent pas les zéros.

Photo_compress-14Valparaíso et son port / dimanche 07 décembre

Photo_compress-8Vue depuis le restaurant de la criée / dimanche 07 décembre

Valparaíso est une sublime ville portuaire, vallonnée et colorée.
Après avoir fait une étape resto du côté du port, où l’on s’est goinfré de délicieux poissons en sauce, on se dirige sur les collines à l’aide de l’un des vieux funiculaires, pour apprécier la vue dégagée sur la baie.

Photo_compress-9Vue du port depuis les hauteurs / dimanche 07 décembre

Photo_compress-17Un pêcheur dans le port / dimanche 07 décembre

Photo_compress-18Panorama de Valparaíso / dimanche 07 décembre

La ville est assez célèbre pour ses artistes (en tête le poète Pablo Neruda, littéralement tombé amoureux de la ville) et il est vrai que déjà dans la rue, le street art est de mise, de nombreux murs de la ville sont garnis de fresques et graffitis.

Fresques urbaines / dimanche 07 décembre

Quoiqu’un peu touristique, c’est un plaisir d’arpenter les rues pentues de Valparaíso, et on se prend à rêvasser et se laisser envoûter par les couleurs et les formes ondulées des toits. On est bien. Quand soudain on est rappelé à la réalité. Dorian s’est pris une fiante de pigeon. On vous avait dit que c’était une ville magnifique.

Photo_compress-11Chiure dans l’oeil de Dodo / dimanche 07 décembre

L’animal est arrivé à viser entre la lunette et l’œil, une précision chirurgicale.
Dans l’hilarité générale, on parvient à prendre une photo des dégâts avant de se diriger vers un petit shop à côté pour essuyer le tout. Le gérant est un français, ouf, on était pas sûr de savoir dire « fiante de pigeon » en espagnol. Il raconte l’histoire à ses clients.
Apres trente bonnes minutes, le temps qu’Arnaud finisse de rigoler, on reprend la visite de la ville.

Ruelle de Valparaíso / dimanche 07 décembre

On fait un arrêt dans un petit café pour prendre une part de tarte et on rejoint ensuite un bar de musiques locales. La nuit commence à tomber. On se décide à prendre la voiture pour se diriger vers Viña del Mar (le Cannes chilien), un peu plus loin sur la côte, pour avoir une belle vue de nuit sur Valpo.

Photo_compress-20Arrivée de la nuit sur Valparaíso / dimanche 07 décembre

La boucle est bouclée, la journée s’achève.
Christophe (l’oncle de Dorian) nous indique l’emplacement des étoiles et constellations de l’hémisphère sud. On finit sur la plage à regarder quelques sculptures en sable et observer des gamins jouer avec des sabres lumineux.
Bien sur on sait qu’il ne faut pas s’habituer à tout ce confort. D’ici quelques jours on descend dans le sud, sans trop savoir comment, sans trop savoir où on va dormir. Livrés à nous même. Le véritable début du périple quoi.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: